Suivez-nous

213 est un site indépendant qui donne à voir l'Algérie dans tous ses états en vidéos, audio, photos et articles. 213 est aussi participatif, ouvert à tous.

Les plus lus

213 sur FB

Culture

Le cinéma algérien rafle plusieurs prix au Festival du film amazigh d’Agadir

Les cinéastes algériens Arezki Metref et Noredine Kebaili ont décroché respectivement, vendredi à Agadir (Maroc), le Grand prix du documentaire et celui du court métrage du 11e Festival international du film amazigh, annoncent les organisateurs sur leurs page Facebook.

Lors de la cérémonie de clôture de ce festival, le réalisateur, journaliste et écrivain Arezki Metref s’est vu attribuer le Grand prix du documentaire pour son film « Une journée au Soleil », alors que Noredine Kebaili a reçu le Grand prix du court métrage pour « Séquence une… ».

Sorti en 2018, « Une journée au Soleil » traite de l’histoire de l’immigration vers la France et du rôle de cette communauté à différentes périodes de l’histoire de l’Algérie à travers les témoignages de plusieurs générations d’immigrés qui évoquent le militantisme politique pour l’indépendance de l’Algérie, la guerre de libération ou encore les années de violence terroriste.

Court métrage remarqué lors du dernier Festival national du film amazigh, « Séquence une… » rend hommage aux journalistes morts en zones de conflit et dénonce les atrocités de la guerre et du déplacement des populations.

Le jury de la section court métrage a également décidé d’attribuer des mentions spéciales aux œuvres « Human » de Issam Taachit et « Lmudja » de Omar Belkacemi, ce dernier récemment primé au Festival national du film amazigh tenu à Tizi-Ouzou.

Dans la section long métrage de fiction complètement dominé par le film « Addour » du réalisateur marocain Ahmed Baidou, l’actrice française Laetitia Einodo s’est vue attribuer le prix de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans le film « Fadhma N’soumer » de Belkacem Hadjadj où elle incarne le rôle principale.ALGER – Les cinéastes algériens Arezki Metref et Noredine Kebaili ont décroché respectivement, vendredi soir à Agadir (Maroc), le Grand prix du documentaire et celui du court métrage du 11e Festival international du film amazigh, annoncent les organisateurs sur leurs page Facebook.

Lors de la cérémonie de clôture de ce festival, le réalisateur, journaliste et écrivain Arezki Metref s’est vu attribuer le Grand prix du documentaire pour son film « Une journée au Soleil », alors que Noredine Kebaili a reçu le Grand prix du court métrage pour « Séquence une… ».

Sorti en 2018, « Une journée au Soleil » traite de l’histoire de l’immigration vers la France et du rôle de cette communauté à différentes périodes de l’histoire de l’Algérie à travers les témoignages de plusieurs générations d’immigrés qui évoquent le militantisme politique pour l’indépendance de l’Algérie, la guerre de libération ou encore les années de violence terroriste.

Court métrage remarqué lors du dernier Festival national du film amazigh, « Séquence une… » rend hommage aux journalistes morts en zones de conflit et dénonce les atrocités de la guerre et du déplacement des populations.

Le jury de la section court métrage a également décidé d’attribuer des mentions spéciales aux œuvres « Human » de Issam Taachit et « Lmudja » de Omar Belkacemi, ce dernier récemment primé au Festival national du film amazigh tenu à Tizi-Ouzou.

Dans la section long métrage de fiction complètement dominé par le film « Addour » du réalisateur marocain Ahmed Baidou, l’actrice française Laetitia Einodo s’est vue attribuer le prix de la meilleure interprétation féminine pour son rôle dans le film « Fadhma N’soumer » de Belkacem Hadjadj où elle incarne le rôle principale.