Suivez-nous

213 est un site indépendant qui donne à voir l'Algérie dans tous ses états en vidéos, audio, photos et articles. 213 est aussi participatif, ouvert à tous.

Les plus lus

213 sur FB

Chroniques

Ne touchez pas à maître Ali Yahia Abdenour !

La dignité humaine est l’âme du combat pour toutes les causes justes. Quand elle est atteinte, l’être humain est atteint dans tout ce qu’il a de plus cher. Toutes les causes justes ont leurs repères, leurs défenseurs : des femmes et des hommes d’honneur qui nous apprennent à vivre et à nous battre en esprits libres !

Maître Ali Yahia Abdenour, fondateur avec Aissat Idir de l’UGTA en 1956, pionnier du combat pour les libertés démocratiques en Algérie, est de tous les combats pour la défense des droits humains. Militant de la cause nationale dès son jeune âge, il a consacré plus de 73 ans de sa vie à l’Algérie, à nous apprendre à vivre notre algérianité dans toute sa richesse, à nous apprendre à aimer l’Algérie, à être fiers d’être les enfants d’un peuple porteur d’une révolution qui a fait l’admiration des peuples du monde entier.

Du haut de ses 98 ans, Ali Yahia incarne notre algérianité dans ce qu’elle a de meilleur. Il est l’exemple à suivre pour tou(te)s les Algériennes et les Algériens épris de liberté, de vérité et de justice. Aujourd’hui, cet humaniste convaincu fait face à l’insoutenable hogra (arbitraire) d’un régime autoritaire qui œuvre inlassablement à empêcher l’emergence de toute personnalité crédible, à l’exemple de Maître Ali Yahia Abdenour, de la société civile.

Par son attitude arbitraire, l’administration porte ainsi atteinte au droit et à la dignité de la victime en l’empêchant d’acquérir en toute légalité l’appartement, sis à l’immeuble «Lutécia» au 35, boulevard Bougara à El Biar, sur les hauteurs d’Alger. Un appartement qu’il occupe en sa qualité de locataire depuis 1962 !

Contrairement à la situation des autres locataires de l’édifice qui a été régularisée étant donné que l’immeuble en question est un bien vacant, celle de Maître Ali Yahia bute depuis des années sur le refus de l’administration « compétente » de lui permettre d’acquérir l’appartement, dans le strict respect des lois en vigueur.

Cet inqualifiable traitement que le régime lui inflige est en vérité un avertissement lancé à tous les citoyens et organisations qui se battent pour l’instauration d’un État de Droit. Au-delà de la personne d’Ali Yahia, cet acte constitue une atteinte aux fondements du combat pour les Droits de la personne humaine dans notre pays.

Comme si les prisons et la diabolisation que Maître Ali Yahia Abdenour a connues ne suffisaient pas, le régime pousse l’ignominie jusqu’à vouloir priver un homme, – bientôt centenaire !- un militant impénitent pour le respect de la dignité humaine, d’avoir un chez-soi.

Allons-nous laisser faire une telle forfaiture ?

Nous, signataires de cet appel, appelons l’administration à lever tous les obstacles bureaucratiques à l’accès d’Ali Yahia Abdenour à son droit et invitons les citoyens, les avocats, ses compagnons de lutte à manifester leur solidarité.

L’arbitraire subi par Ali Yahia Abdenour est fondamentalement politique. Nous voulons l’arrêter tel qu’il est et forcer le régime à ordonner à ses sbires de rehabiliter le citoyen Ali Yahia Abdenour dans son droit à un logement à son nom, là où eux-mêmes ont pris des biens immobliers coloniaux au dinar symbolique.

La liste des signataires :

– Said Khelil : Ancien secrétaire général du FFS.
– Ramdane Achab : Editeur – Tizi Ouzou.
– Tahar Khalfoune : Universitaire.
– Dr Mohamed Lahlou : Universitaire.
– Djamaledine Benchenouf : Journaliste.
– Hamid Salmi : Universitaire.
– Nourredine Ahmine : Avocat.
– Habib Souaidia : Auteur de « La sale guerre ».
– Salah-Eddine Sidhoum : Chirurgien. Alger.
– Ali Brahimi : Ancien député.
– Samir Belateche : Militant du combat pour les droits de la personne humaine.
– Fatiha Benabdlouhab : Militante du combat démocratique.
– Dalinda Darris Ouamara : P.pharmacie – santé publique.
– Ali Benouari : Président de Nida El Watan.
– Djamal Lalileche : LADDH.
– Brahim Younessi : Ancien dirigeant du MDA.
– Halima Farrah : Citoyenne.
– Me Moufida Kacedali : Avocate.
– Mme Zoubida Assoul : Avocate et présidente de l’ucp.
– Nacer Heddad : Militant du combat démocratique.
– Youcef Hebib : Militant du combat démocratique.
– Zohral Awrass Bouras : Militante des droits de l’Homme.
– Ali Choubane : Militant du combat démocratique.
– Walid Bouray : Militant politique.
– Ibrahim Abdelkader : Retraité.
– Me Salah Dabouz : Avocat et activiste humanitaire.
– Kamal Mammar : Militant politique. Militant des droits de l’Homme. Membre du Comité Directeur LADDH.
– Adib Fayçal : Chirugien dentiste – Militant du combat démocratique.
– Azzi Arab : Syndicaliste – Militant du combat démocratique.
– Kaci Rahem : Avocat.
-Mohamed Said Ould Oulhadj : Militant du combat démocratique.
– Azeddine Lateb : Travailleur-immigré.
– Hocine Redjala : Journaliste et réalisateur.
– Chekir Sahnoune: Militant des droits de l’Homme.
– Ahmed Haddouche : Chef d’entreprise France.
– Ahmed Arrad : Retraité: moudjahed, ex cadre supérieur de la nation et ex scretaire national à l’Organisation nationale des moudjahidine
– Nour-Eddine Benfodil
– Nacira Abrous.
– Soufiane Denane : Informaticien.
– Rachid Zroug : Ex capitaine marine marchande.
– Fatah Mallek.
– Hacene Kadi : Technicien tableau d’exploitation (Sonatrach)et poète.
– Farid Derras.
– Mokhtar Tahi : Professeur retraité.
– Hamid Diaf : Retraité
– Said Lebbah : Médecin.
– Hamid Ouakli :
– Kamal Toudji : Ingenieur montréal
– Idir Ziane : Commerçant.
– Ali Cherif.
– Abdelhamid Bezzoudji : Retraité.
– Karim Salhi : Assistant technique en gestion des matieres dangereuses a l’universite du Quebec a Montreal.
– Brahim Koussa : Commerçant.
– Farid Aïssani : Enseignant.
– Mustapha Hadjih : Architecte informatitien.
– Mohand Akli Chennit :
– Ahmed Bedrici : Postier.
– Joseph Gariou :
– Achour Djamaa : Ex cadre dirigeant.
– Karim Rili : ingénieur.
– Ahmed Maghraoui : Soignant.
– Hamid Chadi : Retraité.
– M. Mustapha Kemal Mesli : Médecin en retraite. Tlemcen.
– Benaouf Djamal : chômeur.
– Abdelkrim Chergui : Cadre de la santé retraité.
– Ahmed Seghouane.
– Mme Ouali Fatima Vve Amazouz : Femme au foyer.
– Skander Sabaa : Chef de département á NAFTAL.
– Bousseghir Meziani : Banquier.
– Mohamed Hamma : Medecin gynécologue.
– Abderrahmane Aous : Prof d’Anglais et Artiste.
– Mohammed Zamoum : Retraité.
– Naceur Hamadache : ex Directeur central en retraite.
– Abdelghani Doghmane : Psychologue.
– Sid Ali Boutliba : Gérant Entreprise.
– Lila Haoues : Chirurgien dentiste.
– Karim Hamani : Fonctionaire.
– Abdellatif Agabi : Architecte.
-Takhtoukha Derradji : Commediènne.
– Hocine Hamchaoui.
– Hayet AGABI : Biologiste.
– Salah Ghazali.
– Boubekeur Mazouzi : Cadre retraité SNTF.
– Nadjib Allia
– Dr Salima Hafid : Retraitée santé.
– Djamel Sadeg.
– Rahim Noureddine :
– Nacer Nabil : Militant de LADDH.
– Akil Rachid : Exploitant auto-école.
– Mourad Hamad : Etudiant.
– Mohamed Taboudoucht.
– Azzedine Hadjseyd.
– Lounès Hahad : Diplôme Ingénieur.
– Mohamed Tifouri.
– Khaled Bourbatache.
– Nordine Chebbah.
– Hadj M’hamed Bennani.
– Mohamed Taleb.
– Mebarek Kerrache : Retraité.
– El Amine Derrar Djelloul : Médecin.
– Salem Ayadi.
– Moussa Medjmadj.
– Karim Aït Kaci : Tecnicien.
– Yahya Sebaibi : Professeur des universités en retraite.
– Nadir Imadali : Retraité.
– Fariz Bereksi : Ingenieur télécoms.
– Merouane Guemar : Universitaire.
– Redouane M’hamed : Ingénieur Qualité.
– Ali Ait saada : Retraité.
– Mohamed LALALI : Fonctionnaire.
– Ferrat Bachir : Ex Directeur Retraité.
– Abdel Djebbar : Retraité.
– Messaadi Mouna.
– Salem Ait Youcef : Cadre d’entreprise – Doctorant en droit.
-Kamel Bencheikh : écrivain.
– Mohand Amokrane Handala : Universitaire.
– Abdallah Nait Djoudi : Commerçant.
– Yazid Mohamed-Seghir : Étudiant ingénieur.
– Mahfoud Chibout : Médecin généraliste.
– Ruiz François : Libre Penseur.
– Kamel Haider : Fonctionnaire retraité.
– Omar Asroun.
– Saïd Khennaf : Fonctionnaire.
– Said Rachedi :Ex PDG – Universitaire.
– Rachid Berchiche : Ingénieur.
– Mhamed Hassani ; Ecrivain.
– Dr Lakhdar Amokrane : Médecin, militant pour les DH et la démocratie et Premier secrétaire de Jil Jadid.
– Noureddine Ait Yahiatene : Architecte expert international.
– Djamila Issad.
– Rabah Larbi : Retraité.
– Yacine Benabderrahmane.
– Ahmed Ouamrouche : Enseignant à Saint-Etienne.
– Mme Chafika Nedjadi : Ingénieur en informatique.
– Abdennour Guellaz : Ingénieur.
– Said Alem : Directeur.
– Amina Dahmani : Etudiante.
– Ahcène Grine : Professeur de guitare et de basse.
– L’djida Bitam : Universitaire.
– Kamel Hamdi-Pacha : Enseignant.
– Youcef Djaroun : Etudiant – militant des droits de l’Homme.
– Ali Laoubi.
– Ben Mamar Abdenour.
– Lamara Belaïd : Citoyen.
– Laid Firad : Professeur de Mathematiques retaité.
– Fodil Harboula militant des droits de l’Homme.
– Nourredine Belmouhoub : Défenseur des droits de l’Homme -LADDH- Alger.
– Akli Graïne : Retraité.
– Achour Zerdani.
– Mouloud Yefsah.
– Rafik Baba Ahmed : Universitaire en retraite – Journaliste.
– Belkacem Amarouche : Parlementaire 2012-2017 – Conseillé en éthique et en droit européen.
– Mourad Ouchichi : Maître de conférences Université de Béjaia.
– Ibrahim Boudriche : Retraité.
– Abderazek Cherait : Ancien gestionnaire en retraite.
– Salem Attar : Administrateur conseiller à la retraite.
– Djamel Atta, militant politique et défenseur des droits de la personne humaine.
– Abdelhamid Rahil : Ingénieur retraité.
– Mohamed Beddek : Ingénieur.
– Youcef Ouarab : Retraité.
– Idir Mohammed Yacoub : Master 2 Analyse de Projets et Développement durable Université Rennes 1.
– Ferhat Ahcène : Militant politique de gauche.
– Aissa Rahmoune : Avocat. Vice président de la LADDH.
– Mohamed Djebouri.
– Hamid Belkaid : Simple citoyen.
– Adel Boucherguine : Journaliste.
– Mourad Cherifi : Ingénieur sonelgaz.
– Akli Khermane : Fonction infirmier – militant amazigh et du FFS.
– Smail Lamrous : Retraité.
– Slimane Addouche : Militant pour la démocratie et les droits de l’Homme.
– Meziane Bouheddou : Retraité.
– Kaci Arab : Électronicien.
– Achour Saidani ; Retraité.
– Karim Aimeur : Journaliste.
– Smail Dadi : Ex Journaliste – SMT Technician.
– Salim Serkhane : Journaliste.
– Hakim Fodil : Artiste.
– Sofiane Moali : Bijoutier.
– Célia Louail : Chef de produit.
– Bachir Nour-Eddine : Commerçant.
– Aziza Mokri.
– Abdou Benachenhou : Retraité SH.
– Tahar Si Serir : Syndicaliste et militant des Droits de la personne humaine.
– Idir Tazerout : Journaliste.
– Hocine Gasmi : Journaliste.
– Essaid Aknine : Humaniste.
– Hacène Loucif : Journaliste.