Suivez-nous

213 est un site indépendant qui donne à voir l'Algérie dans tous ses états en vidéos, audio, photos et articles. 213 est aussi participatif, ouvert à tous.

Les plus lus

213 sur FB

Chroniques

Tinhinen : « Massoud, le « Che » afghan »

J’ai acheté ce livre sur le commandant Massoud, il y a près de 5 ans. Lorsque je l’ai vu sur les étals de cette librairie du XVe arrondissement de Paris, je m’en suis tout de suite saisie, comme si je venais de retrouver une vieille connaissance, longtemps perdue de vue.

J’avais 22 ans. Du commandant Massoud, je ne connaissais que la légende du Lion du Panshjir. Rien de plus, sinon que c’était le « Che Guevara des Afghans », un héros des temps modernes.

L’auteur de ce récit mi-historique, mi-personnel, Christophe de Ponfilly, journaliste documentariste, a consacré une bonne partie de sa carrière à l’Afghanistan et à Ahmed Chah Massoud. Il y exprime son admiration pour ce chef militaire qui n’a jamais su devenir un chef politique. Son regret ? Que l’Occident, en particulier la France, ne lui soit jamais venu en aide.

Derrière les Talibans, l’Afghanistan…

Le pays, occupé par les Soviétiques à partir de 1979, plonge dans le chaos après leur retrait en 1992. Les Talibans étaient arrivés vers 1996 dans ce climat délétère en sauveurs, désarmant les milices, Coran à la main. Mais ce n’était là que le commencement d’un cauchemar, pour ce pays comme pour l’humanité entière.

Le 11 septembre 2001, au milieu de la journée, c’est sur le journal de TF1 que je regarde, ébahie, l’effondrement des deux tours jumelles du World Trade Center. Un télescopage. Le terrorisme, l’Afghanistan, les Talibans, Ben Laden, Mollah Omar, la burqa, l’islam politique …

Non, les Afghans n’étaient pas tous des Talibans.

Destins croisés. Comment survivre à son héros ? Attaché au « Lion du Panshjir », Christophe de Ponfilly n’a pas survécu à son assassinat le 9 septembre 2001. En 2006, il a mis fin à ses jours. L’histoire rencontre l’Histoire. J’ai lu ce livre pour la postérité. Deux postérités. Massoud, l’Afghan. Christophe, le Français.  Deux hommes engagés, deux héros dont se souviendra l’Histoire et le Panshjir.

« Massoud, l’Afghan » n’est pas une biographie. Ce n’est pas non plus un récit historique sur la guerre d’Afghanistan, ni sur l’expédition dangereuse, souvent inconsciente d’un journaliste. C’est une ode pour la vie.

 

« Massoud, l’Afghan », Christophe de Ponfilly,  Arte éditions